background image
Location:

Questions & réponses 

Q : Combien de femmes souffrent de sécheresse intime ?

R : Le nombre de femmes se plaignant de sécheresse vaginale varie selon l’âge et le contexte culturel. Le pourcentage de femmes qui disent être atteintes de sécheresse ou être perturbées par ce problème varie.
Cependant, 1 femme sur 3 souffre de sécheresse intime au moins une fois dans sa vie. Elle est plus fréquente chez les femmes âgées, en particulier après la ménopause, où la moitié des femmes y sont confrontées ; cette proportion passe à 2 femmes sur 3 après 65 ans.

C’est un sujet difficile à aborder pour la plupart des femmes et seulement environ un quart des femmes ménopausées souffrant d’un inconfort très important demandent de l’aide auprès d’un gynécologue ou d’un médecin.

L’utilisation de lubrifiants intimes varie aussi fortement d’un pays à l’autre ; environ 1 femme sur 20 en utilise, bien que tout indique qu’une femme sur trois serait intéressée.

Q : Hormis la sécheresse, quels sont les autres symptômes ?

R : La sécheresse est le 1er symptôme que l’on remarque pendant les rapports sexuels. Cependant, beaucoup de femmes ressentent également des douleurs, des brûlures ou des démangeaisons, ainsi qu’un inconfort général au niveau de la zone intime, dus aux frottements et aux irritations.

Q : Quelles en sont les causes ?

R : Il existe plusieurs causes pouvant provoquer une sécheresse vaginale : la principale est une diminution du taux d’œstrogène.
L’œstrogène est la principale hormone féminine. Il garde en bon état les tissus vaginaux en maintenant un niveau normal de lubrification vaginale, d’élasticité tissulaire et d’acidité.
Ces facteurs créent une défense naturelle contre les infections vaginales et urinaires.

Le taux d’œstrogène peut baisser pour plusieurs raisons

  • Ménopause
  • Naissance d’un enfant
  • Allaitement
  • Effets sur les ovaires suite à un traitement anticancéreux (radiothérapie, traitement hormonal et chimiothérapie)
  • Ablation chirurgicale des ovaires
  • Exercice physique
  • Perte de poids importante ou poids insuffisant
  • Troubles immunitaires
  • Tabagisme
  • Médicaments

Des médicaments contre les allergies ou contre le rhume, ainsi que certains antidépresseurs, peuvent diminuer l’hydratation de nombreuses parties du corps, y compris le vagin. Les anti-œstrogènes tels que ceux que l’on utilise contre le cancer du sein peuvent aussi être à l’origine d’une sécheresse vaginale.
Certains problèmes médicaux peuvent provoquer une sécheresse de la peau et des parois vaginales. C’est pourquoi en cas de problèmes prolongés ne se résolvant pas grâce à traitement simple, en particulier chez la jeune femme, on doit toujours consulter un médecin.


Q : Quels sont les traitements possibles ?

R : Utiliser un lubrifiant ou une crème hydratante :
Vous pouvez utiliser des lubrifiants ou des crèmes hydratantes intimes pour reconstituer l’hydratation naturelle du vagin à court terme. Vous pouvez également les utiliser quotidiennement pour réduire l’inconfort ou rendre vos rapports sexuels plus agréables.

Traitement œstrogénique local :
La sécheresse vaginale, les douleurs, les brûlures, l’irritation et la desquamation de la peau peuvent parfaitement répondre à un traitement œstrogénique local. Ce traitement peut aussi soulager l’inconfort et la douleur pendant les rapports tout en corrigeant le pH du vagin et en empêchant les pertes vaginales anormales.

Ce traitement peut être prescrit sous forme de :

  • Comprimés vaginaux
  • Ovules
  • Crèmes
  • Anneau vaginal.

Ces traitements sont efficaces, tolérés et agissent localement, ce qui réduit les risques d’effets secondaires.

Autres traitements :
En cas de maladie de peau sous-jacente, il peut être nécessaire qu’un spécialiste fasse un diagnostic puis prescrive des traitements locaux.

Q : Que faire de plus pour obtenir un meilleur confort ?

R : Les meilleurs conseils pour éviter l’inconfort :

  • Ne pas appliquer de savon classique au niveau de la région vaginale
  • Ne pas utiliser de protège-slips chaque jour
  • Porter autant que possible des sous-vêtements en coton plutôt qu’en nylon ou en fibres synthétiques
  • Éviter d’utiliser du papier toilette, des huiles de bain, ainsi que des lessives en poudre parfumés
  • Ne pas effectuer de « douches vaginales », c’est-à-dire ne pas nettoyer la zone intime interne avec des agents nettoyants particuliers.

Si vous avez des problèmes de sécheresse vaginale pendant les rapports sexuels bien avant la ménopause et en l’absence de toute autre cause possible d’une diminution du niveau d'œstrogène, veillez à prendre suffisamment de temps en préparatifs avec votre partenaire avant la pénétration pour obtenir une véritable excitation sexuelle. Si ce problème persiste et commence à vous perturber, consultez un expert.

Q : Quand dois-je utiliser les lubrifiants hydratants intimes ?

R : L’utilisation des lubrifiants hydratants intimes ne se limite pas au moment des rapports sexuels, bien qu’ils puissent être très utiles. Pour les couples qui n’ont pas besoin d’utiliser de préservatifs, ils peuvent aussi améliorer la lubrification naturelle et permettre des rapports plus longs et plus agréables.
Associés au préservatif, ils peuvent aussi encore diminuer le risque de rupture et améliorer la sensibilité et le plaisir.
Pour les femmes ayant des problèmes de sécheresse pendant les rapports sexuels, qu’il s’agisse seulement d’une diminution du plaisir ou d’un véritable inconfort, les lubrifiants hydratants intimes peuvent être presque indispensables pour un bien-être intime.

On peut aussi utiliser des lubrifiants hydratants intimes dans de nombreuses autres situations, pour un confort et un soulagement au quotidien au niveau de la zone vaginale.

Q : À quelle fréquence doit-on les utiliser ?

R : On peut les utiliser par intermittence, pour un rapport sexuel par exemple, ou pour plus de confort lorsque l’on pratique certains sports, comme le cyclisme ou la gymnastique.
Ils peuvent aussi être utilisés quotidiennement, une ou deux fois par jour, pour assurer le contrôle des problèmes à long terme. Leur utilisation à long terme est tout à fait sûre, mais il est prudent de consulter pour savoir si d’autres traitements pourraient être nécessaires.

Q : Où puis-je acheter Sensilube ?

R : Sensilube est disponible et en vente libre en pharmacie.

Q : Mon médecin ou mon gynécologue peut-il me prescrire Sensilube ?

R : Votre médecin ou votre gynécologue pourront vous prescrire Sensilube et même parfois vous donner des échantillons.

Q : Pourquoi Sensilube est-il si performant ?

R : Sensilube est un produit doux, à base d’eau, dont la texture est très similaire à celle des sécrétions vaginales naturelles. Il est transparent, inodore et ne tache pas. A chaque utilisation, seule une petite quantité est nécessaire. Il est non gras et très simple à utiliser. Il peut aussi être utilisé avec des préservatifs.
Les essais qui ont été faits ont montré que Sensilube est très bien toléré ; les utilisatrices ont jugé que sa texture était agréable, qu’il était facile à appliquer et qu’il restaurait les sensations de l’hydratation naturelle.  

Q : Que fait réellement Sensilube et comment agit-il ?

R : Sensilube complète le niveau d’hydratation vaginale et assure une hydratation et une lubrification au plus proche des sensations naturelles. Ainsi, il améliore le confort pendant les rapports sexuels tout en soulageant également l’inconfort quotidien lié à la sécheresse vaginale.

Q : Puis-je utiliser Sensilube pendant la grossesse ?

R : Il peut être utilisé en toute sécurité pendant la grossesse ; toutefois, toute modification persistante des sécrétions vaginales ou l’apparition de pertes doit bien sûr vous pousser à consulter un médecin ou un gynécologue.

Q : Est-ce que Sensilube peut augmenter mon risque d’infection intime ?

R : Sensilube n’augmente pas le risque d’infection intime. En réalité, Sensilube accroît la lubrification et donc limite le risque de traumatisme vaginal. Cependant, il ne se substitue pas à lui seul à une protection contre les infections et, bien entendu, toute modification des pertes vaginales, toute douleur ou saignement, etc. doivent vous pousser à consulter un médecin.

 

 

La sécheresse              peut affecter               n'importe quelle             femme à tout               moment dans               leur vie

 
Image d'une femme
 
Sensilube pack d'images
RB Logo